La Collection Paul Tessier

PT NOIR ET BLANC

Paul Tessier, chirurgien français né en 1917 à Héric (Loire-Atlantique), meurt le 7 juin 2008. Mais cet évènement n’a fait couler que bien peu d’encre dans les journaux grand public. Paradoxalement, une grande vague de tristesse et d’émotion s’élève dans les milieux chirurgicaux internationaux. Nombre de revues scientifiques ont bousculé leur ligne éditoriale pour lui rendre hommage. Des congrès et de nombreuses lectures lui ont été dédiées, des prix “Paul Tessier” ont été créés. Quelles que soient leur discipline, chirurgie plastique, chirurgie maxillo-faciale, chirurgie pédiatrique, ophtalmologie; quelles que soient leur nationalité, française, américaine, indienne, suisse; toutes ces reconnaissances in memoriam soulignent l’apport immense de cet homme à la chirurgie cranio-faciale.
leconAinsi peut-on lire parmi ces éloges posthume: “Paul Tessier ou le chirurgien de la démesure”, “Le Maître des Maîtres”, “Le Géant de la chirurgie plastique”, “Le Père de la chirurgie cranio-faciale”, “Le Père de la chirurgie orbito-palpébrale moderne”, “il changea le monde de la chirurgie reconstructrice”,”aussi éminent que Churchill et De Gaulle”…
Mais cet intérêt pour le travail de Paul Tessier n’est pas survenu qu’après son décès. De son vivant il fut rapidement reconnu et renommé. Il collectionnait ainsi les honneurs internationaux: le prix Jacobson de l’innovation du Collège Américain de Chirurgie, la Lecture Gillies, la médaille d’or de l’Association Britannique de Chirurgie Plastique, le titre de Chevalier de la Légion d’Honneur. Son nom fut aussi proposé pour le Prix Nobel…

     Paul Tessier débuta ses études de Chirurgie Générale à Nantes puis, fuyant les bombardements de la guerre, partit à Paris où il fut diplômé en 1943. Praticien dans le service de chirurgie orthopédique infantile de l’hôpital Saint Joseph dès 1944, il côtoie le Professeur Georges Huc, son Maître. Ce dernier était très intéressé par la correction des malformations congénitales, y compris à l’étage facial. En 1946 il rejoint l’équipe du Professeur Maurice Virenque dans le service de chirurgie maxillo-faciale de l’hôpital de Puteaux, puis dans le tout nouvel hôpital Foch de Suresnes jusqu’en 1983. C’est là qu’il va développer le concept de chirurgie cranio-faciale.

boite 4eme     Paul Tessier laisse un grand héritage. Un patrimoine technique et intellectuel d’abord, mais aussi un héritage concrêt, “solide”, avec une accumulation durant toute sa carrière d’un fond documentaire immense. Oeuvre de toute une vie de pionnier, témoignage d’une révolution chirurgicale, la “Collection Tessier” s’est trouvée à chercher acquéreur en 2009. Devant alors être achetée par une université américaine, l’Association Française des Chirurgiens de la Face s’est battue pour conserver ce patrimoine unique et a eu la chance de concrétiser ce projet.

   La Collection Tessier déménage alors. Des crânes uniques, des crânes dupliqués en résine, des simulation d’ostéotomies qui semblaient totalement irréalisables à ses collègues de l’époque, sont soigneusement rangés dans des boites à chapeaux; des photographies, des diapositives, une quantité d’observations cliniques, des prototypes d’instruments chirurgicaux… Plus de vingt cartons de déménagement et une soixantaine boites à chapeau qui encombraient toute une pièce d’un appartement de la rue Kléber à Boulogne ainsi que d’un garde-meuble de la région parisienne.

     Aujourd’hui, la collection Tessier est donc la propriété de l’Association Française des Chirurgiens de la Face. Elle est entreposée au CHU d’Amiens dans les locaux du service du Professeur Bernard Devauchelle en attendant une exposition permanente. Des expositions temporaires commencent à être organisées afin de faire partager au plus grand nombre cet héritage unique, et des projets de numérisation sont en cours.

Extraits de l’introduction de la thèse d’exercice du Docteur Benjamin Guichard, 2011.

LOGO POURQUOI PAS